Blaise Compaoré fâché !

Blaisessss c

Jusqu’où iront les médiateurs ? La situation commence à mal tourner. Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), après avoir demandé la suspension des travaux dans la matinée du 5 février, est allé, dare-dare, rencontrer le Président Compaoré au palais de Kosyam. Le parti a été surpris de voir dans les documents remis par les médiateurs aux représentants de la majorité et de l’opposition, que le chef de l’Etat avait pris des engagements en total contradiction avec les positions défendues par ses principaux soutiens, le CDP et la FEDAP/BC. Voici un extrait : «Ce que la médiation propose (…) c’est ce qu’elle a réussi à arracher, par la négociation, avec Monsieur le président du Faso lui-même. Son Excellence Monsieur le président du Faso a

Lire la suite...

Blaise Compaoré a décidé de ce qui suit…

«C’est confidentiel. Nous ne pouvons pas vous remettre ce document», nous a déclaré le porte-parole des médiateurs, Jean-Baptiste Ouédraogo, lorsque nous l’avons joint par téléphone le 8 février. Mais que contient ce document confidentiel ? Après moult recherches, nous l’avons retrouvé. Première révélation : «La médiation a déjà engagé un recours à l’arbitrage de Monsieur le président du Faso et a obtenu des résultats significatifs. Mais cela suppose que celui-ci obtienne des garanties sur sa propre sécurité et celle des siens (…) Il serait donc tout à fait indiqué de chercher à ménager une porte de sortie honorable à Monsieur le président du Faso (…) Monsieur le président du Faso sait qu’il n’a plus rien à prouver aussi bien sur le plan national qu’international après tant d’années au pouvoir. La sagesse lui commande donc de ne rien entreprendre qui mette en péril la paix sociale et la stabilité de notre cher Faso». C’est écrit, noir sur blanc, dans le document des médiateurs. Deuxième révélation: «Son Excellence Monsieur le président du Faso a donné un signal fort dans plusieurs directions. En effet, il a

Lire la suite...

Que d’engagements non tenus !

Marchheess

En 1999, le Collège de sages avait proposé, entre autres mesures pour calmer le front social d’alors, la limitation des mandats présidentiels. Ce qui fut fait par modification constitutionnelle. En 2011, les participants aux travaux du Conseil consultatif sur les réformes politiques (CCRP) ne sont pas tombés d’accord sur la modification de l’article 37, dans le but de sauter le verrou de la limitation des mandats présidentiels. Pas de modification donc de cet article, conformément au principe du CCRP, selon lequel seules les réformes consensuelles sont mises en œuvre. La fin du mandat constitutionnel du président du Faso, annoncée pour 2015,

Lire la suite...

Mais qui sont les 40 signataires ?

Cette question est à la recherche d’une réponse pour le moment introuvable. Tout se passe comme s’il s’agissait d’une nébuleuse. Nous avons tenté, en vain, d’obtenir auprès des premiers responsables de ce Front, la liste complète des signataires annoncée en grande pompe lors de la conférence de presse tenue le 23 janvier dernier à Ouagadougou. Les organisateurs avaient affirmé que cette structure, subitement créée au moment où la saignée des démissions battait son plein au CDP, était composée d’une quarantaine de partis politiques. Mais jusque-là, malgré l’insistance des journalistes, la fameuse liste des signataires n’a pas été rendue publique. Que se passe-t-il ? Les langues commencent à se délier: ainsi, plusieurs partis politiques tant espérés par le parti au pouvoir n’ont pas

Lire la suite...

Voici le récépissé !

ROCH MARC CHRR

Les choses sont allées vite. La demande de reconnaissance officielle du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a été introduite au ministère de l’Administration territoriale et de la Sécurité le 31 janvier. Et le 4 février, le récépissé était prêt. Les grandes manœuvres politiques vont maintenant commencer. Ou du moins se poursuivre. «Nous allons discuter de parti à parti avec les autres composantes de l’opposition», avait averti Roch Marc Christian Kaboré. Et ce n’est pas tout : le nouveau parti a le regard tourné vers

Lire la suite...

Que se cache-t-il derrière l’opération de charme ?

Somkinda Traor

La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a développé, ces derniers temps, une vaste opération de communication, histoire de se faire une petite santé après s’être empêtrée dans des frasques, et non des moindres. Le prêt illégal de cinq milliards de francs CFA accordé à la Société burkinabè de crédit automobile (SOBCA) et les six mois de salaires «cadeau» que la Caisse avait prévu de verser à la Directrice générale, Somkinda Traoré, le jour où prendra fin son contrat de DG de la CNSS, avaient défrayé la chronique (Voir CC N°44, 46, 47, 48 et 49). Tout cela avait été fortement dénoncé par les ministres de tutelle. Mais la CNSS a visiblement la peau dure. Si concernant la SOBCA, l’opération a été suspendue, deux milliards ayant été reversés dans les comptes de la CNSS, le contrat de la Directrice

Lire la suite...

Tenado veut être chef-lieu de province !

Yoma BATIANA 1

Le ministère de l’Administration territoriale et de la Sécurité envisage la création de nouvelles administrations territoriales, notamment des provinces et des départements. Dans la région du Centre-Ouest, la ville de Tenado espère abriter le chef-lieu de la nouvelle province. Mais elle a, en face d’elle, un adversaire politiquement puissant : la ville de Pouni.

Lire la suite...

Aller au haut