Le dossier sera jugé le 22 janvier !

Tombe-de-Sankara

Ça y est ! Le juge de la mise en état des causes civiles au Tribunal de grande instance de Ouagadougou, Noël Quentin Rouamba, a décidé. L’affaire relative à la «reconnaissance officielle du lieu de sépulture de Thomas Sankara», sera jugée, en audience publique, le 22 janvier 2014. Dans cette affaire, l’Etat burkinabè a tellement trainé le pas que le juge a été obligé, le 18 septembre dernier, de

Lire la suite...

Bras de fer entre le PCA et 2 ministres !

Somkinda-Traor

Le Président du Conseil d’administration de la CNSS, Mamadi Napon, multiplie les frasques. Et à l’allure où vont les choses, il risque de se fracasser le crâne ! La CNSS a «tellement d’argent» que lui et certains de ses collaborateurs ont décidé, à cœur joie, de «puiser» dans les cotisations sociales des travailleurs pour mettre du beurre dans les épinards de la Directrice générale, Somkinda Traoré. Salaire de base mensuel:

Lire la suite...

Sur les traces des fonctionnaires fictifs…

Fonctionnaires

C’est un gigantesque voile qui vient d’être levé sur les dysfonctionnements de la Fonction publique burkinabè. L’opération d’enrôlement biométrique des agents de l’Etat a produit des statistiques effarantes sur les fonctionnaires fictifs, les fonctionnaires aux multiples matricules, les matricules non utilisés mais payés, les «cadavres mandatés», etc. A titre d’exemple, rien que pour le mois de septembre 2012, 19 762 787 F CFA ont été payés à 101 agents en situation de disponibilité ou de suspension de contrat. Mais il y a plus grave que cela dans le rapport final du recensement biométrique des agents de la Fonction publique. Nous avons retrouvé, dans les tiroirs du ministère, ce document de 27 pages.

Lire la suite...

Des escrocs dans la peau du Premier ministre !

DSC 0041

Un personnage aussi public que le Premier ministre, accessible sur la toile, via un réseau social pour un dialogue direct, cela fait forcément courir les internautes. Sur Facebook, au moins 7 pages différentes sont ouvertes au nom de Luc Adolphe Tiao, Premier ministre du Burkina Faso. Qui ne voudrait pas être « ami » sur Facebook avec le Premier ministre ? Mais le chef du gouvernement est-il auteur et maître de tous ces comptes ouverts sous son nom ?

Lire la suite...

Voici les peines envisagées !

Loi-anti-corruption

La loi portant prévention et répression de la corruption au Burkina Faso est très attendue. Les députés vont bientôt l’adopter. Mais déjà, nous avons réussi à obtenir le projet de loi. Il s’agit d’un document de 49 pages. Après la publication de la liste des personnes assujetties à la déclaration d’intérêts et de patrimoine (Voir CC N° 46), voici les peines prévues à l’encontre des corrupteurs et des corrompus.

Lire la suite...

32 agents comptables privés de promotion

Ministre de la sant

Ils ont fait leurs premiers pas dans la Fonction publique burkinabè, depuis 2001, grâce à une perche que leur a tendu le ministère de la Santé dans le cadre de l’Initiative Pays pauvres très endettés (PPTE). 12 ans après, les 32 comptables et aides-comptables ont perdu trop de temps; ils n’ont pas évolué d’un iota dans leur carrière. Lorsqu’ils se comparent à leurs promotionnaires d’autres corps de métier avec qui ils partagent la même aventure de 2001, ils ont le sentiment d’être les victimes d’une politique de deux poids deux mesures…

Lire la suite...

Aller au haut