kabaQui a volé le sac contenant les 25 millions de francs CFA ? Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, présent, le 20 mai 2016, à Taipei pour assister à l’investiture de la présidente de Chine-Taiwan, n’avait vraiment pas la tête à la fête. Il était là physiquement, mais il avait l’esprit ailleurs. Quelques heures avant, il avait sommé son aide de camp de retrouver «immédiatement» les fonds. Lorsque l’avion atterrit à Ouaga, les membres de la délégation ont tous le visage crispé. Des policiers, venus pour les premières enquêtes, procèdent à des fouilles. L’un des passagers avait sur lui 13 millions de francs CFA.

Lire la suite...

rubon0Les délices du pouvoir, à l’image d’une dose d’alcool de trop, semblent faire tourner la tête du ministre de la Santé. Il veut, à tout prix, placer son homme à la tête de la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux (CAMEG). Et comme la spécificité de la loi, c’est qu’on peut la violer sans qu’elle ne crie, il a décidé de s’y mettre à fond. Il a tenté, en moins d’un mois, de débarquer le président du Conseil d’administration et le Directeur général de leur poste. Mais le «tout-puissant» ministre est en train de se brûler les doigts. Eléménts d’enquête.

Lire la suite...

JusticetAprès deux reports, les 8 et 15 juillet 2016, la vingtaine de membres du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) était en conclave le 28 juillet. Ils ont planché sur des nominations dans le cadre de la rentrée judiciaire 2016-2017. Au sortir des débats, un vaste mouvement de «robes noires» a été opéré. Un comité a également été créé pour enquêter sur les cas supposés de corruption de magistrats. Voici les détails.

Lire la suite...

ArgentgDes bribes d’informations livrées dans un rapport du Conseil des ministres avaient suscité des gorges chaudes dans l’opinion publique. Mais on ne savait pas, avec précision, le contenu du rapport que le ministre des Finances a exposé au Président Kaboré et aux membres du gouvernement dans la salle close du Conseil des ministres. Nous avons obtenu le document.

Lire la suite...

argentElles se sont crues malignes. Dans le but d’obtenir de gros marchés et de gros sous, certaines entreprises ont osé falsifier des documents administratifs. Mais elles ont fini par tomber dans les filets de l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP).

Lire la suite...

Aller au haut