bassolet djibrillLa commission d’enquête sur les «événements du 16 septembre 2015» avait planté le décor. Selon le rapport final, le Général de brigade, Djibrill Bassolé, aurait «établi des connexions avec des forces étrangères pour soutenir le coup d’Etat». Il aurait aussi «financé la résistance des militaires du Régiment de sécurité présidentielle (RSP)». Mais cette affaire n’a pas fini de livrer ses secrets. Le Général, jusque-là empêtré dans le rouleau compresseur des supposées «écoutes téléphoniques» entre lui et le président du Parlement ivoirien, va devoir faire face à un nouvel épisode. Que s’est-il passé lorsque les jeunes officiers, exaspérés par l’attitude ambiguë de la hiérarchie militaire, ont décidé de lancer l’offensive contre les putschistes ? L’étau se resserre autour du Général.

Lire la suite...

argentCombien étaient-ils à participer à l’opération «Jean» dans les années 90 ? L’ex-président burkinabè, Blaise Compaoré, après avoir nié, 

Lire la suite...

militaires2Ils ne sont pas contents et ils ont tenu à le dire aux membres du Collège de sages, créé en 1999 pour faire le point sur les crimes économiques et politiques.

Lire la suite...

MarinIl est toujours en détention préventive à la Maison d'arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) depuis son déferrement le 29 juin 2015. Après un an de prison,

Lire la suite...

nz1°/ Norbert Zongo enquêtait sur la mort du chauffeur de François Compaoré

Le 13 décembre 1998, des usagers de la route Léo-Ouagadougou alertent 

Lire la suite...

ombreAprès avoir exécuté un marché relatif à l'acquisition et à l'installation de système d'éclairage par énergie solaire dans les CSPS de Nindangou et

Lire la suite...

TelecelOn la croyait définitivement close depuis décembre 2012, suite à l'arrêt rendu par la Cour d'appel de Paris, en faveur de Planor Afrique,

Lire la suite...

JusticetCes derniers temps, l’actualité au Burkina Faso est incontestablement marquée par les débats sur la Justice. La passion et la 

Lire la suite...

Aller au haut