BLAISE CCOMPAORE2Le document de «mise en accusation» est en train d’être ficelé. Il sera bientôt examiné par les députés de la Transition avant d’être déposé sur la table de la Haute Cour de justice. A l’allure où vont les choses, l’ex-Président, Blaise Compaoré, devrait avoir le sommeil trouble. Il est accusé, selon le CNT, de «haute trahison et d’attentat à la Constitution». Si les faits qui lui sont reprochés sont établis, il devrait écoper de la peine maximale. Mais il n’est pas seul sur le banc des accusés. Son Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, est aussi dans le viseur. L’épée de Damoclès plane également sur la tête de plusieurs personnalités de l’ex-régime. Mais attention ! Il y a un sérieux problème. Voici les détails.

Lire la suite...

IMG 8951Quelle suite donnera-t-on à la tentative supposée d’arrestation ou d’assassinat du Premier ministre, Yacouba Isaac Zida, fin juin, à son retour de Taiwan ? Le pilote qui conduisait le PM a été contraint de changer de piste d’atterrissage. Au lieu de l’aire bien aménagée de l’aéroport international de Ouagadougou, où un piège aurait été tendu à Zida par des éléments du Régiment de sécurité présidentielle, il a effectué une descente à la Base aérienne 511. S’il est établi qu’il y a eu tentative d’arrestation ou d’assassinat, les auteurs de tels actes encourent de graves peines. Mais l’enquête, à peine ouverte, a créé des remous au sein du RSP. Des militaires de ce Régiment ont vite apporté la réplique. Ils affirment, mordicus, qu’ils détiennent des preuves selon lesquelles «Zida et ses hommes» ont voulu les éliminer. Ils ont donc manifesté leur colère par des tirs en l’air. Menaçant très sérieusement la sécurité du PM. Et contraignant, du même coup, les enquêteurs à

Lire la suite...

Une2Ça ne sent pas bon au sommet de l’Etat. Le Premier ministre, Yacouba Isaac Zida, a dû quitter, dare-dare, le Conseil des ministres, le 8 juillet, après avoir reçu une alerte. Il n’a pas eu un simple «malaise», comme a tenté de le faire croire le ministre de la Sécurité, Dénise Auguste Barry. Selon une source proche de sa garde rapprochée, des éléments du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) s’apprêtaient à effectuer une descente pour l’extirper de la salle du Conseil. Informé, le ministre Barry a dû, lui aussi, quitter la salle. Il n’était pas allé chercher au ministère, comme il le prétend, un document dont personne d’autre ne connaissait l’emplacement. La sécurité des

Lire la suite...

THOMAS SANKARAL’affaire Thomas Sankara continue de défrayer la chronique. Le président de l’Assemblée nationale française vient de s’opposer à la création d’une commission d’enquête parlementaire en France. Voici l’intégralité de la lettre.

Lire la suite...

IMG 8389Le Conseil national de transition (CNT) a lancé, tout de go, une opération mains propres concernant les fraudes fiscales. Et ils n’a pas tort. Depuis 2012, en effet, le Burkina perd, chaque année, un milliard de francs CFA. La commission chargée de la question produira un rapport. Mais à quoi servent les rapports «au pays des hommes intègres» ? En fouinant dans les tiroirs du parlement, nous avons retrouvé un rapport à forte odeur de magouilles, réalisée en 2012, sur des marchés publics de plusieurs milliards de francs CFA. Mais aucune sanction. Le CNT devrait y jeter un coup d’œil. Voici les affaires les plus cruciales… 

Lire la suite...

Aller au haut