zidaPourquoi le Président Compaoré, éjecté de son fauteuil par la pression populaire, n’a-t-il pas été arrêté ? Pourquoi son départ, bien que précipité, a-t-il été savamment organisé par le Régiment de sécurité présidentielle ? Pourquoi le Lieutenant-Colonel Zida, alors N°2 du RSP (la garde prétorienne du Président), qui tient aujourd’hui de grands discours, ne s’en est-il pas opposé ? Et le Général Gilbert Diendéré ? Pourquoi lui, chef d’Etat-major particulier du Président Compaoré, ancré dans les premières loges du pouvoir actuel, a-t-il contribué à la protection du «Blaiso» alors que le peuple en colère demandait sa démission et son arrestation ? Et ce n’est pas tout: pourquoi des barons du régime (ministres, conseillers et hommes d’affaires), accusés d’avoir fortement trempé dans des crimes économiques et de sang, ont-ils quitté le pays sans être inquiétés ? Pourquoi les émissaires de ces derniers sont-ils venus au Burkina, pendant les premiers jours du couvre-feu, et ont emporté, en complicité avec des responsables du régime actuel, et en toute impunité, des documents et divers objets de valeur ? Pourquoi, enfin, certains ex-tenants du pouvoir continuent-ils de tripatouiller, par le biais de leurs relais, des documents compromettants dans l’administration publique ? Il y a des choses suspectes. Les langues se délient et les regards sont tournés vers le Lieutenant-Colonel Zida. Décryptage d’une transition à double visage.

Lire la suite...

SnakaraBouffée d’oxygène pour l’affaire Thomas Sankara ? Le dossier pourrit, depuis de longues années, dans les tiroirs. Les juridictions de droit commun s’étaient en effet déclarées incompétentes pour ouvrir une enquête judiciaire. Elles avaient renvoyé Mariam Sankara et ses enfants devant le

Lire la suite...

BLAISE COOMPL’ex-ministre de la Défense, Blaise Compaoré, a fui le 31 octobre. Mais plusieurs militaires lui en veulent de les avoir radiés des effectifs de l’armée en 2011.

Lire la suite...

guiroL’instruction est terminée depuis longtemps. Mais toujours pas de procès. Le dossier a été rangé dans les tiroirs. Il devait pourtant être programmé lors des dernières assises criminelles. Mais il se passe des choses pas claires. Au point que certains

Lire la suite...

CENILes bureaux de vote fermeront à 18h. Mais il est possible que, le même jour, dès 24h, l’ensemble des résultats soient disponibles. Voici ce que prépare la CENI.

Lire la suite...

Universit Ouaga 2Octobre 2014. C’était l’échéance prévue pour que l’université Ouaga II soit fonctionnelle. Mais jusqu’à présent, aucun étudiant n’y est programmé pour les cours. Et ça risque encore de traîner pendant une année, voire deux, et même plus. Notre enquête.

Lire la suite...

Aller au haut