Ils ne savent plus à quel saint se vouer. Le verdict de la Cour internationale de justice, rendu le 16 avril 2013, suite au différend frontalier Burkina-Niger, les a rattachés au Niger. Cette décision est sans recours et obligatoire pour les deux pays. Ainsi, les populations des cinq villages jadis burkinabè (rattachés initialement à la commune de Falagountou) ont cinq ans pour choisir leur nationalité. Ou ils restent dans ces villages et deviennent, de ce fait, Nigériens, ou ils rejoignent le territoire burkinabè. Mais ils font, pour le moment, de la résistance

bouton2 Connexion Abonnement

Vous pouvez aussi nous contacter pour vous abonner en ligne.

Tél. bureau : (00226) 25 41 18 61

GSM             : (00226) 71 13 15 14


Actuellement en vente !

UneCC145

Courrier confidentiel est aussi disponible, en version papier, les 10 et 25 du mois, chez les revendeurs de journaux au Burkina Faso! (500 FCFA le journal)

Aller au haut