Combien nous coûte notre Président ?

Malette

«Allo ! C’est Courrier confidentiel ? (…) S’il vous plaît, quel est le salaire exact du président du Faso ? En plus du salaire, de quels avantages bénéficie-t-il ? Je voudrais aussi savoir ce que gagne la Première dame. Est-elle payée par le budget de l’Etat ?». Au bout du fil, une étudiante en finances et comptabilité. Et elle ne se limite pas là : «Le jour où Blaise Compaoré ne sera plus Président, combien de francs l’Etat lui versera-t-il par mois ?». Nous décidons donc de jeter un coup d’œil dans les archives nationales. Mais très vite, nous butons sur une loi pas comme les autres. Cette loi, jamais votée par l’Assemblée nationale, est cependant très respectée par les services financiers de l’Etat: la loi du silence. «Nous ne pouvons pas vous communiquer la liste civile du président du Faso», nous a-t-on «balancé» droit dans les yeux. Mais après moult recherches, nous avons réussi à l’obtenir. Et il n’y a pas que ça. Eléments d’enquête.

Lire la suite...

L’ex-militaire Moussa Kéïta arrêté et emprisonné

Moussa Kita

Des hommes en tenue ont fait irruption à son domicile le 1er mars dernier. Et ils ont perquisitionné sa maison. Selon nos sources, aucun mandat ne lui a été présenté. Des documents divers, dont des diplômes, ont été emportés. Moussa Kéïta, ex-militaire du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), a ensuite été embarqué, sous le regard impuissant de son épouse. Il aurait été conduit dans un commissariat, sans être interrogé, puis déporté à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO). Que lui reproche-t-on ?

Lire la suite...

Les médiateurs voulaient «l’ouverture de la grande porte pour l’entrée de Blaise Compaoré dans l’Histoire»

Jean Baptiste Oudraogo

Qu’est-ce que le médiateur en chef, Jean-Baptiste Ouédraogo, et son staff ont-ils dit aux représentants de la majorité présidentielle à la rencontre du 3 février ? Pas vraiment différent de ce qui figure dans le document remis à l’opposition ce jour-là (Voir intégralité du document dans CC N° 52 du 10 février 2014). La différence réside au niveau d’un seul point: les actions que les médiateurs entendaient mener à l’endroit des deux parties. Voici le contenu.

Lire la suite...

Le référendum entre juin et novembre ?

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) veut remettre en scelle son projet de référendum sur la modification éventuelle de l’article 37 de la Constitution. Il l’avait d’abord envisagé pour le mois de juin 2014. Mais il y a eu des grains de sable dans la machine. Les manifestations populaires, organisées ces derniers mois par l’opposition, ont mis en berne le projet. Le lancement officiel de la pétition, initialement prévu le 11 janvier à Bobo Dioulasso, a été transformé en meeting de soutien au Président Compaoré. Mais le CDP tient

Lire la suite...

Vers une «coalition» MPP/PDC ?

Saran

Certains hauts responsables du Parti pour le développement et le changement (PDC) avaient affiché leur accord pour une fusion avec le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Les échanges entre les sphères dirigeantes des deux partis tendaient vers cette option. Au point que le MPP l’avait inscrit dans son agenda (Voir CC N° 53 du 25 février). L’acte de fusion devait être officiellement annoncé pendant le congrès prévu par Roch Marc Christian Kaboré et ses camarades les 5 et 6 avril à Ouagadougou. Mais certains responsables du PDC, et non des moindres, estiment que leur parti «ne

Lire la suite...

La «grande décision» sera prise le 29 mars

Le congrès extraordinaire du Mouvement du peuple pour le socialisme/Parti fédéral (MPS/PF), initialement prévu pour le 22 mars, à Ouagadougou (Voir CC N° 54 du 10 mars 2014) a été reporté au 29 mars. La raison ? La voici : «Comme le congrès du MPP (le nouveau parti dirigé par Roch Marc Christian Kaboré), qui devait avoir lieu les 29 et 30 mars, a été renvoyé aux 5 et 6 avril, nous avons jugé bon

Lire la suite...

Ça coince !

Vont-ils s’entendre ? Les discussions entre le Parti pour la démocratie et le progrès/Parti socialiste (PDP/PS) et le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) avaient pourtant bien commencé. Il était prévu que les deux partis, qui ont pratiquement la même ligne idéologique, fusionnent. Si la dynamique de départ était maintenue, l’acte de fusion aurait dû être officiellement annoncé pendant le congrès du MPP prévu pour les 5 et 6 avril. Mais les propositions faites par le PDP/PS ne sont pas trop du goût du MPP. Dans une correspondance adressée à Roch Marc Christian Kaboré, le PDP/PS fonde son argumentaire sur trois points essentiels. Il estime que ce parti, fondé par feu Joseph Ki-Zerbo, a un

Lire la suite...

Le gouvernement nous avait-il menti ?

Conseil des ministres

Le rapport de force commence à produire des fruits. Jusque-là, le gouvernement avait rabâché les oreilles des manifestants en affirmant que les caisses de l’Etat n’étaient pas en mesure de prendre en charge certains points de revendication. Mais la pression populaire l’a contraint à lâcher du lest. Il a tenu, le 24 mars, un conseil des ministres extraordinaire. Et il a trouvé 110 milliards pour calmer la

Lire la suite...

Ces maisons habitées par des génies !

Maison

Elles se comptent à la pelle, les maisons inachevées et abandonnées dans la ville de Ouagadougou et ses environs. Ces arrêts de chantiers n’interviennent pas toujours suite à un assèchement financier des propriétaires ou à un manquement au Code de l’urbanisme et de la construction au Burkina. Dans bien des cas, les chantiers sont abandonnés en raison de phénomènes paranormaux qui s’y manifestent et qui sont souvent accompagnés d’une succession de malheurs : on parle alors de maisons habitées par des génies. Visite guidée dans quelques-unes de ces maisons dites hantées avec des témoins et spécialistes des sciences occultes.

Lire la suite...

Blaise Compaoré autorise huit officiers à «servir au-delà de la limite d’âge»

Militaire

C’est décidé. Blaise Compaoré a signé un décret autorisant, de façon exceptionnelle, huit officiers de l’armée nationale «à servir au-delà de la limite d’âge de leurs grades pour une durée de douze mois», à compter de leur date officielle de mise à la retraite. Deux d’entre eux sont de l’armée de terre. Il s’agit du Commandant Noufou Sawadogo et du Capitaine

Lire la suite...

Page 1 sur 2

logo NZ 18 ans

Aller au haut