Menace pour le régime Compaoré ?

Ouali Luther DLes services secrets burkinabè le recherchent depuis juin 2004. Il a failli être «cueilli» deux fois: en décembre 2007 et en juin 2011. D’abord au Bénin, puis à la frontière entre la République centrafricaine et la République démocratique du Congo. Le Capitaine Ouali Luther Diapagri, ancien membre du Régiment central des armées, est un homme rusé. Il a été condamné en avril 2004 pour «attentat contre la sûreté de l’Etat, complot et trahison». Mais après quatre

Lire la suite...

Trop de flou !

argentY a-t-il un mécanisme efficace et efficient de vérification des biens du chef de l’Etat en début et en fin de mandat ? Non. Depuis l’adoption, en mai 1995, de la loi “portant institution d’une procédure de dépôt et de vérification des listes des biens des membres du gouvernement”, la Commission de vérification n’a jamais fonctionné. Et ce n’est pas tout. La loi elle-même est floue. Très floue.

Lire la suite...

«C’est le Roi du Maroc qui m’a offert le véhicule de 45 millions»

Karim WadeC’est chaud au Sénégal ! L’ancien ministre d’Etat, Karim Wade, ne sait plus où mettre de la tête. Il est coincé dans une «affaire de biens mal acquis». Et il va devoir s’expliquer devant la Justice. En attendant, il a été «jeté» en prison. Mais il ne s’avoue pas vaincu. Voici la lettre qu’il a adressée, de concert avec ses avocats et sous l’œil vigilant de son père Abdoulaye Wade, au Procureur. Dans sa tentative de sauver la face, il fait des révélations: le véhicule de 45 millions FCFA ? «C’est le Roi du Maroc qui me l’a offert». Et celui de 70 millions ? «C’est un cadeau de l’Emir du Koweit». Et tous les autres véhicules ? Et le Jet privé ? Et les appartements ? Monsieur le ministre, expliquez-vous !

Lire la suite...

Le regard critique d’un juriste

sangoLe juriste Abdoul Karim Sango, enseignant de droit public à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature, est clair: si, le 21 mai prochain, les députés adoptent le projet de loi organique sur le fonctionnement du Parlement, ils auront violé la Constitution. La raison ? La voici: «La Constitution prévoit que les lois organiques soient adoptées par le Parlement. Or, le Parlement comprend

Lire la suite...

Il y a quelque chose de louche !

cmQue s’est-il passé ? Les chiffres concernant l’attribution du marché relatif à l’acquisition de vivres pour cantines scolaires posent problème. Le Conseil des ministres les a changés sans donner aucune explication. Pourtant, il s’agit du même appel d’offres. Pourquoi un tel revirement ? Qui a tripatouillé les chiffres ? A-t-on voulu favoriser certaines entreprises ? Ou le Conseil a-t-il été induit en erreur ? Mais par qui ?

Lire la suite...

33 entreprises suspendues !

L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) ne badine pas sur le respect de la règlementation en matière d’exécution des marchés de l’Etat. Elle a dressé, le 30 avril 2013, une liste de 33 entreprises suspendues de la commande publique. Les suspensions s’étendent de 1 à 5 ans selon la gravité de la faute commise. Ainsi, par décision N°

Lire la suite...

Liz Télécom épinglée par l’ARMP

ordinateurEn 2012, la société Liz Télécom SARL décroche un important marché public pour la fourniture de 45 ordinateurs de bureau à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM). Les deux parties s’entendent sur un délai de livraison de 45 jours. Mais jusqu’en avril 2013, l’ENAM n’a pas vu arriver ses ordinateurs. Elle a dû saisir

Lire la suite...

Aller au haut