Affiche economie gestes simples

Interpellation des populations et engagement des candidats

Le Burkina Faso est un pays résolument engagé sur la voie de la démocratie depuis environ deux décennies. En effet, à la faveur du discours de la Baule en 1990, les Etats africains ont dû se tourner vers un nouveau style de gouvernance impliquant fortement le choix des populations. Perçu au départ comme une « mode occidentale », les gouvernants et les populations ont fini par se convaincre que cette forme de gestion des affaires était salutaire à plus d’un titre. Le principal point à mettre à l’actif de la démocratie est la participation active de la population aux choix des meilleures pratiques à mettre en oeuvre par les élections. Le processus électoral permet au peuple de désigner à tous les niveaux ses responsables et ses représentants.

Lire la suite...

Cette tombe est-elle vraiment celle de Thomas Sankara ?

Tombe de SankaraLe doute pèse lourdement sur l’authenticité de la sépulture érigée au cimetière de Dagnoën, au secteur 29 de Ouagadougou, et présentée officiellement comme étant la tombe du défunt Président Thomas Sankara. La dépouille mortelle du père de la Révolution d’Août n’ayant jamais été présentée en public, ni à sa famille après les événements sanglants d’octobre 1987, très peu de gens croient en la présence du corps de Sankara dans cette tombe.

Lire la suite...

Grande mobilisation pour Thom Sank !

EnveloppeTrès cher ami,

J’ai bien reçu ta lettre. Je sais que ces derniers temps, tu es dans une zone où le réseau Internet de fonctionne pas. Je t’envoie donc sur support papier les précisions dont tu as besoin. J’ai pu effectivement parcourir le site www.thomassankara.net. Les choses sont allées vite. La pétition a enregistré près de 9 000 signatures. Et la mobilisation continue à travers le monde.

Lire la suite...

enfants sankaraC’est une exclusivité. Jamais les enfants de l’ex-président du Faso, Thomas Isidore Noël Sankara, n’avaient parlé à la presse depuis le coup d’Etat sanglant du 15 octobre 1987. Ils étaient encore petits lorsqu’ils ont été contraints de quitter le Burkina Faso avec leur mère, Mariam Sankara, afin d’échapper aux balles assassines de ceux qui ont orchestré le putsch. Aujourd’hui, Philippe a 31 ans et Auguste, 29. Et ils ont décidé de parler de sujets parfois dérangeants. Lorsque nous les avons contactés, ils ont montré leur grande disponibilité à s’exprimer, sans tabou et en toute franchise. «Le 15 octobre 1987, dans l’après-midi, nous n’avons rien compris de ce qui se passait. Le ciel s’est assombri; nous avons été emmenés loin de la maison et plus tard loin du pays»,

Lire la suite...

Au nom du droit à la vie et à la justice !

Tout se passe comme s’ils avaient une pierre à la place du cœur. Ils ont commencé par dire que le Président Sankara était «mort de mort naturelle». Et ils l’ont écrit sur son certificat de décès. Mais jamais ils n’ont présenté le corps à sa famille, ni à ses parents. Ensuite, ils ont déclaré irrecevable la «plainte contre X pour assassinat et faux en écriture administrative», déposée, en 1997, auprès du Tribunal de grande instance de Ouagadougou, par la veuve Sankara et ses enfants.

Lire la suite...

Vers une nouvelle demande d'enquête parlementaire

Sankaraaaa"Pourquoi Thomas Sankara a-t-il été assassiné ? Comment cet assassinat a-t-il été rendu possible ? Quels rôles ont joué les services français et les dirigeants français de l’époque ? La DGSE savait-elle ce qui se tramait et a-t-elle laissé faire ?". Selon des sources dignes de foi, une nouvelle demande d'enquête parlementaire sera déposée, en

Lire la suite...

DSC00768Et revoilà Alouna Traoré, le seul survivant de ceux qui étaient avec le Président Sankara, lorsque les armes ont crépité le 15 octobre 1987, aux environs de 16 h, provoquant ainsi un coup d’Etat sanglant. Alouna l’a échappé belle. Il aurait sans doute été tué s’il n’avait pas fait le mort…

Lire la suite...

Aller au haut