60 militaires radiés de l’Armée !

Blaise-CompaorLe ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Blaise Compaoré, a encore frappé fort, très fort. Après avoir radié, en juillet dernier, 566 militaires des effectifs de l’Armée nationale, il vient de résilier les contrats de 60 autres militaires «pour faute particulièrement grave contre l’honneur, la morale, la probité avec incitation au désordre».

Lire la suite...

A votre demande !

Merci de nous avoir fait confiance. Depuis la création de notre site (www.courrierconfidentiel.net), le 10 août 2011, vous avez été très nombreux, tant au Burkina qu’à l’extérieur, à lire nos articles. Et à nous témoigner votre satisfaction. Certains y ont effectué directement des achats, d’autres se sont abonnés pour ne rater aucune information confidentielle. Mais vous avez aussi été très nombreux à nous appeler de plusieurs provinces du Burkina pour nous dire qu’il n’y a pas d’Internet dans votre localité. Et que vous ne pouvez, par conséquent, accéder à nos articles. Certains, bien que disposant de connexion internet, n’ont pas de moyens de paiement électronique pour effectuer des achats. Vous nous avez aussi gentiment rappelé que l’information est un droit. Et que nous devons vous permettre d’en jouir.

Eh bien, nous vous avons compris ! Désormais, vous pourrez accéder aux courriers confidentiels sur Internet mais aussi dans le journal papier. La périodicité ne change pas: nous continuerons de publier les informations secrètes de la galaxie politique, du monde des affaires et des palais de justice tous les 10 et 25 du mois.

Courrier confidentiel est une publication indépendante, animée par des journalistes professionnels. Il s’efforcera, autant que possible, de vous aider à découvrir l’info, la vraie ! Bonne lecture.

Hervé TAOKO

Directeur de publication

Très cher ami,

EnveloppeJe suis très content de renouer le contact avec toi. Je t’apporte rapidement des réponses aux questions que tu m’avais posées.

Lire la suite...

1- Que vont devenir les militaires radiés ?

Militaires burkinabC'est la croix et la bannière. Certains d’entre eux n'hésitent pas à affirmer qu'ils ont été injustement radiés de l'armée, sans avoir notamment été entendu au préalable. D'autres se disent même prêts à en découdre au cas où on ne respecterait pas leurs droits.

Lire la suite...

Aller au haut