ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

daboL’enquête sur la mort, en mai 1990, de l’étudiant en 7e année de médecine, Dabo Boukari, est enfin terminée. Elle a été conduite par le doyen des juges d’instruction du Tribunal de Grande instance de Ouagadougou. Trois personnes (voir ci-dessous) sont inculpées. Elles sont poursuivies pour «arrestation illégale, séquestration aggravée et recel de cadavre».

Lire la suite...

Ouali2L’affaire continue de faire des vagues. Le Capitaine Diapagri Luther Ouali, ancien membre du Régiment central des armées, condamné en avril 2004 pour «attentat contre la sûreté de l’Etat, complot et trahison», mais qui s’est évadé, en juin 2007, de la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO), était fortement recherché par

Lire la suite...

burkinaLe Burkina serait-il dans une crise financière ? Il y a visiblement des signaux rouges. Depuis un certain temps, le gouvernement a mis le curseur sur les impôts et taxes. Il s’active à renflouer les caisses de l’Etat au moment où la grogne sociale devient de plus en plus vive. Au cours de l’année 2019, les Burkinabè payeront encore plus d’impôts. Décryptage.

Lire la suite...

argent 3Dans le budget 2019, les prévisions de dépenses totales sont estimées à 2 453,585 milliards de francs CFA. Dans ce contexte d’insécurité, on est tenté de se demander la part du budget allouée aux Forces de défense et de sécurité. Il est prévu 309,303 milliards de francs CFA. Voici les détails :

Lire la suite...

CarburantL’augmentation récente du prix des hydrocarbures suscite des gorges chaudes. Et, du coup, la contrebande des produits pétroliers s’accentue. Mettant ainsi à rude épreuve la SONHABY. Certains commerçants excellent particulièrement dans cette pratique frauduleuse.

Lire la suite...

orLe maire de Falagountou, Saidou Maiga, n’en pouvait plus. Le 4 décembre, il décide de rendre publique l’affaire. Et il va droit au but : «Face au refus de la mine de Iamgold Essakane SA de régler la taxe sur les agrégats à la commune de Falagountou, j'ai émis ce matin un ordre de recettes et instruis le Receveur municipal de procéder au recouvrement forcé de ladite taxe au profit du budget communal». Et il précise que la Mine avait jusqu'au 1er décembre 2018 pour s'exécuter. Mais «face au silence de ce mauvais contributeur, nous

Lire la suite...

Aller au haut
X

Right Click

No right click