militaires Burkina FasoY a-t-il eu tentative d’évasion à la Maison d’arrêt et de correction de l’Armée le 24 décembre ? Les gardes de la MACA disent n’avoir rien constaté d’anormal. Le Général de brigade, Gilbert Diendéré, le Général de Gendarmerie, Djibrill Bassolé, et les autres détenus étaient bien à leur place. Ils n’ont pas non plus constaté une quelconque irruption de corps étranger dans cette prison militaire. Mais loin de là, des soldats de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP) préparaient, dit-on, quelque chose de grave. Le groupe a été infiltré et des conversations enregistrées lors des différentes réunions sont parvenus à la haute sphère de l’Armée. Attention ! Il ne s’agissait pas seulement d’un présumé projet de libération de prisonniers.

Lire la suite...

ADAMA ZONGO2L’affaire continue de défrayer la chronique. Le 20 septembre dernier, alors que la tentative de coup d’Etat battait son plein, l’ex-président de la Fédération associative pour la paix et le progrès avec Blaise Compaoré (FEDAP/BC), Adama Zongo, a écrit une lettre au RSP pour lui exprimer «toute (sa) loyauté et (son) soutien indéfectible». Il avait préconisé aux putschistes de traquer certains responsables du MPP (Roch Marc Christian Kaboré, Salif Diallo et Simon Compaoré) «jusqu’à ce qu’ils quittent le pays». Dans sa lettre, il demande également de «neutraliser» le président du Conseil national de transition (CNT), Chériff Sy, de dissoudre les «OSC politiciennes» et de fermer certaines radios (Voir ci-dessous l’intégralité de la lettre). Mais lors d’un contrôle inopiné, les gardes de sécurité pénitentiaires (GSP) ont saisi le document. Son auteur a été conduit dans le bureau du Directeur de la MACO.

Lire la suite...

airtelmIl a fallu de peu pour que les premiers responsables de Airtel et de Telmob au Burkina soient mis sous mandat de dépôt. Pas parce qu’ils sont impliqués dans la tentative de putsch. Non ! Ils n’ont rien à y voir ! En tout cas pas à notre connaissance. Le problème est tout autre. Dans le cadre de l’enquête sur la tentative de coup d’Etat, le Tribunal militaire a demandé à Telecel, Airtel et Telmob de fournir les

Lire la suite...

kafL’affaire défraie la chronique au sommet de l’Etat. Le Président Kafando voulait poser un acte fort avant de céder le gros fauteuil de Kosyam au nouveau chef de l’Etat. Mais les critiques étaient tellement acerbes qu’il a dû se raviser. Voici la petite histoire:

Lire la suite...

OuattraLe nouveau président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a du pain sur la planche. Il a promis, pendant sa campagne électorale, que la Justice travaillerait de façon indépendante. Mais le chef du parlement ivoirien vient de le mettre sur une pente glissante.

Lire la suite...

kafando et zidaL’idée leur a traversé l’esprit. Elle a même été mise sur la table de discussion. Mais elle a finalement été battue en brèche. Les deux têtes principales de l’Exécutif, Kafando et Zida, avaient voulu que la

Lire la suite...

damesAu Burkina Faso, l’épouse du chef de l’Etat bénéficie traditionnellement d’avantages financiers et matériels liés à un pseudo statut de Première dame. Nous avons cherché en vain les fondements légaux de ces avantages, quelques fois monumentaux, qui pèsent lourd sur le budget de l’Etat. Eléments d’enquête.

Lire la suite...

chantal2Le 31 octobre 2014, Chantal Compaoré a pris le large avec son époux, Blaise Compaoré, abandonnant derrière elle le fauteuil doré dédié à la Première dame qu'elle occupait depuis 1987. Elle a été remplacée par Marie Kafando, Première dame de Transition. Mais qu'est-ce qui a bien pu changer dans le statut et les prérogatives de la Première dame sous la Transition?

Lire la suite...

logo NZ 18 ans

Aller au haut