SankarrrrraaaaLa ministre de la Justice, Joséphine Ouédraogo, l’a dit : le dossier Thomas Sankara est un dossier «politiquement lourd». Et elle n’a pas tort. Depuis l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre, cette affaire brûlante trouble énormément le sommeil de certains hauts responsables militaires et politiques. Des membres du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) exercent actuellement une forte pression sur le ministre de la Défense, Yacouba Isaac Zida. Ce dernier avait annoncé, en grande pompe, la réouverture du dossier. Mais il se serait finalement rétracté.

Lire la suite...

SankarrrrraLa requête est en train d’être signée par les députés du Conseil national de Transition (CNT) Tout devrait être prêt bientôt. Le document sera ensuite transmis au président de l’Assemblée nationale de France. Objet : «Requête aux fins de création d’une commission d’enquête parlementaire dans le cadre de l’assassinat du Président Thomas Sankara». Voici le texte en intégralité.

Lire la suite...

francoisLe mouvement de contestation au sein de la sphère dirigeante du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a dû faire reculer François Compaoré. Le frère cadet du Président déchu a voulu, par des manœuvres souterraines, imposer au parti un candidat pour la présidentielle du 11 octobre. Son choix s’est porté sur l’ancien ministre du

Lire la suite...

luc smsC’est une menace grave. Très grave. Lorsque le 8 février, le professeur de droit constitutionnel, Luc Marius Ibriga, reçoit le message sur son téléphone portable, il n’en croit pas ses yeux : «tt juste pr te dire k tu es lache, inconcient, bon a rien si tu es reellement un leader vien a kosiam pr disoudre le rsp . g te jure k tu sora ki ns somme.c est zida ki va degager si toi et ta

Lire la suite...

ombreIls se la coulaient douce ! Mais l’enregistrement biométrique des agents de l’Etat, dont un rapport a été remis, fin 2014, au ministre de la Fonction publique, a coupé leur appétit vorace. Des individus, tapis dans les sphères de l’administration publique, détenteurs de plusieurs matricules, se sucraient, en toute impunité, sur le dos du contribuable. Le dossier a été transmis à l’Agence judiciaire du Trésor. Derniers réglages et les sanctions vont tomber sur la tête des fonctionnaires indélicats. Voici les détails.

Lire la suite...

logo NZ 18 ans

Aller au haut