SoumDéclaration. Le 4 septembre 2014, les forces de l’ordre ont violemment dispersé à Djibo des manifestants aux mains nues qui réclamaient le démarrage des travaux de bitumage de l’axe Djibo-Kongoussi annoncé par le Gouvernement depuis janvier 2013. L’intervention musclée des forces de l’ordre a fait plusieurs blessés et occasionné plusieurs interpellations.

L’Opposition politique comprend les frustrations des populations de Djibo qui les ont conduits à mener des actions désespérées tels que le blocage du trafic sur l’axe Djibo-Kongoussi et l’incendie de bâtiments publics. En effet, la gestion des ressources publiques par le gouvernement laisse penser que les ressources de l’Etat sont extensibles à volonté. Pendant que le gouvernement est disposé à consacrer des ressources publiques pour mettre en place un sénat rejeté par la population, organiser un référendum également rejeté par la population, il dit ne pas pouvoir mobiliser les ressources pour soulager la misère des populations.

Le peuple burkinabè et particulièrement la population de Djibo ne comprennent pas que des secteurs névralgiques tels que l’élevage, le désenclavement, l’éducation, la santé etc. soit délaissés au profit des intérêts égoïstes du gouvernement du Président Blaise COMPAORE.

Soum2L’Opposition politique condamne cette répression aveugle des forces de l’ordre sur des populations qui ne réclament que le gouvernement accorde une attention à leur condition de vie. L’Opposition invite les autorités à faire libérer sans délai les personnes interpelées.

L’Opposition souhaite un prompt rétablissement aux personnes blessées. Elle demande aux populations d’éviter les actions désespérées et de privilégier les formes de luttes républicaines. L’Opposition tient à féliciter la population de Djibo pour sa prise de conscience dans la nécessité de s’organiser et de se mobiliser afin de faire front face à la démission du gouvernement quant à la satisfaction de leurs besoins essentiels.

Ouagadougou, le 04 septembre 2014

Le Chef de File de l’Opposition

Zéphirin DIABRE

Nos dix dernières Unes

Aller au haut