Courrier Confidentiel N°82 du 25 Avril au 09 Mai 2015.

MALVERSATIONS ET SURFACTURATIONS PRESUMEES, MARCHES DE GRE A GRE… : L’ex-ministre et deux DAF dans le pétrin !

jerome bougoumaLe chapeau du commissaire flotte dans l’air ! Et comme une épée de Damoclès, il risque de faire rouler par terre des têtes couronnées. Pas des têtes de commissaires de police, mais celles de l’ex-ministre de la Sécurité, Jérôme Bougouma, et de deux anciens Directeurs des affaires administratives et financières (DAF), Issa Compaoré et Yamba Léonard Ouoba. Ils sont suspectés de «malversations, de surfacturations, d’attributions complaisantes de marchés par la procédure du gré à gré, d’enrichissement illicite…». Notre Journal, à travers plusieurs enquêtes, avait déjà sonné l’alerte : voir nos articles Fortes odeurs de gré à gré et de surfacturation (CC N° 72 du 10 décembre 2014), Ministère de la Sécurité : ces milliards à problèmes (CC N° 73 du 25 décembre 2014), Gilets pare-balles de qualité douteuse ; Scandale au ministère de la Sécurité : un aérosol de 17 184 FCFA acheté à 5 248 000 FCFA (CC N° 74 du 10 janvier 2015), Affaire aérosols surfacturés : le fournisseur tente de sauver sa tête (CC N° 75 du 25 janvier) et bien d’autres. Un chapeau de commissaire, qui coûte en réalité 46 846 FCFA TTC, et même moins (22 200 FCFA TTC selon certains fournisseurs) a été acheté à 700 855 FCFA TTC. Et ce n’est pas tout. Le ministère de la Sécurité dégageait tellement d’odeurs nauséabondes que l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat (ASCE) a fini par donner un coup de pied dans la fourmilière. La gendarmerie a aussitôt pris le relais. L’ex-ministre, Jérôme Bougouma, a même été mis en garde à vue à l’hôtel du pandore pendant plusieurs jours. Lui et les deux DAF devront, selon des sources concordantes, passer à la barre de la Haute cour de Justice. Voici le point des affaires brûlantes.

VICTIMES DU COUP D’ETAT DU 15 OCTOBRE 1987 : Une orpheline brise le silence

DSC 9028Elle avait seulement quatre mois lorsque le coup d’Etat du 15 octobre 1987 s’est produit. Emportant le Président Thomas Sankara et douze de ses compagnons. Parmi ces derniers, son père Frédéric Kiemdé, conseiller à la Présidence. Aïda George Kiemdé a aujourd’hui 27 ans. Et elle a décidé de briser le silence. «J'ai un manque, une douleur d'être privée de mon père; je ressens un sentiment d'injustice, car pendant 27 ans, rien de concret n'a été fait, même pas une tombe descente pour enterrer nos morts qui se sont donnés pour leur patrie», affirme-t-elle dans cette interview. Et ce n’est pas tout.

ARMEE BURKINABE : Mais où est passé le Capitaine Ouali ?

OualiDIl était fortement recherché. Depuis juin 2004, les services secrets burkinabè étaient à ses trousses. Mais le Capitaine Ouali Luther Diapagri, ancien membre du Régiment central des armées, condamné en avril 2004 pour «attentat contre la sûreté de l’Etat, complot et trahison», mais qui s’est évadé, après quatre ans de détention, de la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou, n’a

SIEGE DE L’UEMOA A OUAGADOUGOU : Il y a de l’électricité dans l’air !

Le climat est assez tendu au siège de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), à Ouagadougou. La révocation, en 2012, du commissaire chargé des politiques économiques et de la fiscalité intérieure, El Hadji Abdou Sacko, continue de provoquer des gorges chaudes. Son avocat a maintes fois haussé le ton. Et demandé que justice lui soit rendue. Mais depuis 2014, la Cour de justice de cette organisation communautaire semble ne plus fonctionner. Le dossier est bloqué. Dernier acte de cette affaire, le conseil juridique du commissaire révoqué a adressé, le 20 mars 2015, une correspondance au président de la Conférence des chefs d’Etat de l’UEMOA, le Président Yayi Boni. Voici ce qu’il y avait dans l’enveloppe.

DECLARATION DES BIENS : Commission de vérification, où es-tu ?

L’article 10 de la Charte de la Transition est clair : «Le Conseil constitutionnel, en relation avec la Cour des comptes, est investi de tous les pouvoirs pour vérifier le patrimoine des personnalités concernées». Aussi bien à leur entrée en fonction qu’à la fin de leur fonction. En effet, selon le même article, «dans un délai maximum d’un mois suivant la fin de la Transition, (le président du Conseil constitutionnel) reçoit une seconde déclaration écrite. Celle-ci est publiée au Journal officiel, accompagnée des justificatifs éventuels en cas d’augmentation de patrimoine». Mais attention ! «En cas de fausse déclaration, de déclaration inexacte ou incomplète ou de dissimulation»,

QUALITE DES REPAS AU RESTAURANT UNIVERSITAIRE : Voici le rapport d’expertise

ruLa polémique enfle au sujet de la qualité des repas au restaurant central de l’Université de Ouagadougou. Cette affaire, qui a éclaté en mars dernier, avait engendré un clash entre les étudiants et la gérante. Conduisant même à la fermeture du restaurant. Mais au moment où la situation se normalisait, les étudiants ont encore découvert des produits alimentaires de «qualité douteuse» : 53 bidons d’huile de marque «Oki», retrouvés, le 20 avril dernier, dans l’enceinte du

CENTRE MEDICAL DE PO Des millions de francs CFA s’évaporent !

20140830 131044Les responsables du Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Pô n’en peuvent plus. Ils ont lancé des alertes, en vain. Manque de véhicules pour faciliter le travail, surtout l’évacuation des cas d’urgence. Au même moment, des véhicules dont des ambulances, pourrissent, fortement attaqués par la rouille, dans les locaux du

 Visit canadian health and care mall to buy any helthcare products from Canada . crossy road cheats . slot online