order viagra online propecia online generic order cialis professional cialis next day delivery viagra commercial music cheap viagra overnight delivery cheapest viagra tablets no prescription cialis

Actuellement en vente - CC N°79 du 25 Mars au 09 Avril - (500 FCFA)

PRESIDENTIELLE DU 11 OCTOBRE : Blaise Compaoré veut créer l’APR !

BlaiseIl a fui de Ouagadougou en plein midi. Mais il ne s’avoue pas vaincu. Blaise Compaoré accuse Roch Marc Christian Kaboré et Salif Diallo de l’avoir «trahi». Il ne veut pas les voir s’installer, en octobre prochain, dans le gros fauteuil de la Présidence ! Ces dernières semaines, plusieurs réunions politiques se sont tenues à Abidjan. Mais aussi à Ouagadougou.L’ex-patron de Kosyam tente de fabriquer un «leader» capable de déjouer les pronostics. Et d’assurer la victoire du CDP à la présidentielle. Mais il n’y a pas que ça. Son parti s’apprête à signer, en toute discrétion, un «accord d’alliance politique et électorale». Nous avons obtenu le document.

NOUVELLE LOI ANTI-CORRUPTION : Jusqu’à 10 ans de prison et 25 millions d’amende !

IMG 8330Attention ! Si on vous prend pour fait de corruption électorale, le lourd marteau de la nouvelle loi anti-corruption, votée par le Conseil national de transition, le 4 mars dernier, pourrait s’abattre sur votre tête. Et de façon fracassante ! Vous risquez entre cinq et dix ans de prison. Et jusqu’à dix millions de francs CFA d’amende. Si pendant la révision des listes électorales, vous procédez à des inscriptions multiples, c’est de la corruption électorale. Si vous intimidez des électeurs le jour du vote, c’est aussi de la corruption électorale. Vous donnez des pots-de-vin aux assesseurs et aux présidents de bureau de vote ? Vous utilisez, de façon abusive, des biens de l’Etat à des fins de campagne électorale ? Vous êtes un parti politique et vous faites preuve d’un manque de transparence dans la gestion des ressources que l’Etat met à votre disposition pour la campagne électorale ? Vous êtes passible des mêmes peines ! Et ce n’est pas tout. Gare au parti politique qui recevra des financements occultes ! La loi prévoit entre deux et cinq ans de prison et une amende allant jusqu’à dix millions de francs CFA. Mais il n’y a pas que ça. Si jamais vous n’êtes pas en mesure de justifier «raisonnablement l’augmentation de votre train de vie au regard de vos revenus licites», la loi ne vous fera pas de cadeau ! Délit d’apparence ! Vous risquez un emprisonnement de deux à cinq ans et une amende de cinq à vingt-cinq millions de francs CFA. Et concernant le détournement de biens publics ? La surfacturation ? Le favoritisme ? Le trafic d’influence ? Le népotisme ? La corruption d’agents publics de l’Etat ? La corruption de fonctionnaires d’organisations internationales ? Voici, à ce sujet, ce que dit la loi portant prévention et répression de la corruption, envoyée par le Conseil national de transition (CNT) au Président Kafando pour promulgation.

ENQUETE PRELIMINAIRE : Vous avez droit à un avocat !

La ministre de la Justice a adressé, le 5 mars, une circulaire au Procureur général, aux Procureurs du Faso, aux juges d’instruction et d’autres hauts responsables de la Justice. Le message est clair : Si vous êtes interpellé par la gendarmerie ou la police,

DECLARATION DES BIENS : Voici la liste des personnes concernées

JUSTICEIl va falloir désormais faire patte blanche ! L’article 6 de la nouvelle loi anti-corruption le dit sans détours : «Il est institué une obligation de déclaration périodique d’intérêt et de patrimoine pour certaines catégories de hautes personnalités et de hauts fonctionnaires dans le but de promouvoir la transparence dans l’exercice des fonctions publiques, de garantir l’intégrité des serviteurs de l’Etat et d’affermir la confiance du public envers les institutions (…)». L’article 13 précise que le président du Faso est tenu de faire sa déclaration lors de sa prestation de serment et trente jours après la fin de son mandat. Le Premier ministre, les ministres et les Secrétaires d’Etat, trente jours après leur installation. Ces derniers doivent déposer, trente jours après leur sortie de fonction, l’inventaire de leur patrimoine au greffe du Conseil constitutionnel. L’Autorité supérieure de contrôle d’Etat (ASCE) est chargée de vérifier la conformité des déclarations. Celui qui n’aura pas rempli cette formalité «est privé d’1/4 de ses émoluments» jusqu’à ce qu’il le fasse, précise l’article 26. Et l’article 29 d’ajouter ceci : «Toute personne qui, sciemment, fait une déclaration incomplète, inexacte ou fausse, ou a formulé de fausses observations dûment constatées, est

 BudPeen . Visit canadian health and care mall to buy any helthcare products from Canada . Download free rainmeter.